Taxe sur le drapeau français : ces petits rackets de l’État

Taxe sur le drapeau français : ces petits rackets de l’État

Le diable se niche dans les détails. Lors de l’examen du projet de loi Macron le 30 janvier dernier, les députés ont décidé de qualifier comme une pratique commerciale trompeuse le fait de faire « apparaître un drapeau bleu blanc rouge sur un produit vendu en France qui ne bénéficie pas d’une appellation d’origine, d’une indication géographique ou qui n’a pas fait l’objet d’un processus de certification attestant son origine française ».

 

 

Quel mal y’a-t-il à ça ? Rien, si ce n’est que les entreprises non alimentaires sont désormais obligées d’obtenir le label « Origine France Garantie » (OFG). « Le seul processus de certification attestant l’origine française existant à ce jour pour les produits non alimentaires », explique l’organisme Parrainer la Croissance dans une tribune sur Atlantico. En clair, il faut payer pour « fabriquer français ». Absurde, mais vrai !

La suite de cet article sur  www.widoobiz.com

See on Scoop.itInfos en vrac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *