Comment éviter les pièges de l’organisation d’un jeu concours pour votre site e-commerce

Comment éviter les pièges de l’organisation d’un jeu concours pour votre site e-commerce

Comment éviter les pièges de l'organisation d'un jeu concours pour votre site e-commerceUn retour d’expérience très complet sur l’organisation d’un jeu concours sur le Web.

Chez Clic-en-berry nous avons aussi organisé un jeu sous forme d’un calendrier de l’avent avec des lots à gagner chaque jour.

Si l’organisation nous a paru beaucoup plus lourde que prévu, gestion des lots, relances, mise en place des visuels, conception des vidéos, préparation des jeux chaque jour, tirage au sort, mise en relation des gagnants avec les clients, bref…. Nous n’avons pas eu à gérer les tricheurs, les concouristes, les râleurs comme c’est le cas dans l’article en lien.

Les concouristes des requins en soif de gains.

En effet, AchetezMoi.com a été confronté à une espèce humaine particulière. Discrète la plupart du temps, elle sait frapper au bon moment… pour le plus grand malheur des entreprises et de leurs équipes !  » la communauté de concouristes », des requins en soif de gains. Parés d’une organisation digne des pires groupes de pression, pour eux, concours rime avec « investissement rentable ».  Tricheries, trahisons, complots…  A tel point qu’ils ont décidé d’arrêter le concours.

Ils se sont rapidement sentis dépassés par les événements et  découvrent une toute nouvelle espèce d’individus, celle que les livres d’histoire ont littéralement zappé. Parmi eux, ils ont distingué 4 profils :

  • Le no-life : le participant qui possède des dizaines et des dizaines de comptes Facebook pour s’auto-parrainer. Tout est sous contrôle…
  • L’investisseur : pour eux, participer à des jeux concours est un emploi à plein temps. Nous avons vu des statuts Facebook improbables avec des individus clamant haut et fort qu’ils pouvaient gagner jusqu’à 50 000 euros à l’année, rien qu’avec leurs lots remportés (et qu’ils vous emmerdent ! Oui, oui…). Ils n’hésitent pas à investir de l’argent dans des votes ou autres actions automatisées pour dégager un retour sur investissement certain, peu importe l’équité morale et le préjudice subit par la société organisatrice.
  • La victime persécutée : eux, ce sont clairement, les meilleurs ! « Mais je vous jure, je n’ai pas triché. Ça doit être un complot contre moi car les autres ne veulent pas me voir gagner ». Ouais ouais… Mais que fait la Police ? Cette excuse aurait toutefois pu être crédible compte tenu du fait que certains noms de concouristes en herbe sont connus et détestés de tous.
  • Le solidaire, inscrit dans des groupes dédiés où de nombreux concouristes aux dizaines de comptes Facebook se rendent la pareille. Les associations caritatives devraient peut-être s’intéresser à ce concept, abolition des maladies et de la faim dans le monde garantie !

Comment éviter les pièges ?

Certes, le jeu concours reste toujours un levier efficace pour animer vos communautés, récompenser vos fans, etc. Ils ne le remettent pas en cause. Mais certaines techniques seront moins sujettes à ces requins :

  • Le tirage au sort : le hasard est le seul maître de l’élection du gagnant.
  • La désignation du vainqueur par un jury qui assure la légitimité du gagnant.
  • L’instant gagnant, à condition de modifier chaque jour, l’horaire de l’instant gagnant. En effet, si les participants peuvent gagner tous les jours, à 12h15, votre communauté s’en rendra compte rapidement.

Plus d’informations et l’article complet très bien rédigé sur Wizishop

Le site AchetezMoi.com