Après les pigeons, les pigeonnés de l’auto-entreprenariat

Après les pigeons, les pigeonnés de l’auto-entreprenariat

 

Ni salariés, ni patrons, ils sont de plus en plus nombreux à dénoncer les effets pervers du statut d’auto-entrepreneur, qui leur est imposé par des employeurs peu scrupuleux, sur fond de crise et de chômage de masse.

De plus en plus de faux autoentrepreneurs !

On ne parle pas ici de ceux qui génèrent du travail au black sous couvert d’autoentreprise, mais des entreprises qui licencient et qui reprennent des auto-entrepreneurs qui seront encore moins bien considérés que des employés !

Pas de formation prise en charge, pas de défraiement ! Bref tous les inconvénients et surtout aucune liberté !

Même certaines administrations en profitent ! Demandez aux maîtres nageurs que vous rencontrez quel statut ils ont ? Vous pourriez être surpris !

Combien sont-il dans ce cas, salariés en pratique, sous couvert d’auto-entreprenariat ? Aucune statistique officielle ne permet de le dire. Arnaud Montebourg, quelques mois avant son départ du gouvernement avait pourtant assuré qu’il demanderait à l’Insee “une enquête anonyme” sur ces questions. Un an et un remaniement plus tard, l’Insee n’apporte toujours aucun chiffre.

Réfléchissez bien lors que vous vous lancez ! La liberté d’entreprendre on l’a quand on ne dépend pas d’une seule personne !!!

 

Source :  http://lexpansion.lexpress.fr/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *